Choisir une cuve enterrée de récupération d’eau de pluie

Il existe sur le marché une grande diversité de cuves de récupération d’eau de pluie enterrées. Leurs volumes vont de 2 à 20 m3 pour les maisons individuelles et jusqu’à 120 m3 pour les bâtiments recevant du public. Les prix sont aussi hétérogènes selon la nature des matériaux. Mieux vaut donc comparer avant de se décider. Attention tout de même ! La cuve « pas chère » au départ peut vite se retrouver plus chère à la fin. S’ils ne sont pas intégrés, il faudra rajouter les accessoires obligatoires, tels que filtre, siphon, clapet anti-retour.

Les matériaux

Les cuves sont fabriquées dans différents matériaux. Le résultat restant souvent le même, le choix sera fonction de différents critères : accessibilité du terrain, taille possible du trou, livraison sur site, type de l’engin de terrassement disponible et biensûr du coût (achat et final).

Les cuves en PEHD

Les cuves de récupération d’eau de pluie de « petit volume » présentes sur le marché sont souvent en PEHD. C’est une matière plastique légère et très solide. Les cuves en PEHD ont de ce fait pour avantage d’être facile à poser. Pas besoin donc d’un engin de levage couteux. La cuve pourra être livrée par semi-remorque, directement sur le terrain.

Les cuves en béton

Cuve en béton de récupération d'eau de pluie

Les cuves en  béton sont également courantes. On les retrouve d’avantage chez les négoces en matériaux (MTP, Fransbonhomme, Tout Faire Matériaux, etc. Mais elles sont plus lourdes et il faudra que l’installateur soit muni d’un engin de levage adapté. Le béton a cependant l’avantage de neutraliser le pH de l’eau. C’est simplement utile pour le traitement de l’eau, afin de la rendre consommable.

Les cuves en acier

Les cuves acier sont rarement employées pour un usage domestique. On les emploie par contre plus souvent pour récupérer l’eau de pluie à partir de grandes surfaces de toitures (supermarché, bâtiment collectif). Les volumes vont de 30 à 120 m3. Elles peuvent être réalisées sur mesure en fonction des contraintes du terrain. On peut ainsi les accompagner d’un châssis d’ancrage, en cas de présence d’une nappe phréatique. On peut notamment les poser en aérien dans un sous-sol grâce à des pieds d’assise. Leur poids et leur encombrement nécessitent cependant un engin de levage important (grue de levage).

Les citernes souples

Citerne souple pour défense incendie Les citernes souples sont utilisées d’avantage pour la défense incendie (volumes de 60 à 480 m3). Certains fabricants proposent des citernes souples dédiées aux habitations individuelles pour l’arrosage du jardin ou l’alimentation de la maison. On les choisit pour leur faible coût, bien qu’elles soient très encombrantes. Elles ne peuvent pas être enterrées. Si la citerne est placée à l’extérieur, il faudra veiller à surveiller la qualité de l’eau face aux fortes chaleur l’été et faire en sorte que l’eau de gèle pas l’hiver.

Cas des cuves d’eau de pluie plates à enterrer

Les fabricants innovent en proposant des formes de cuves variées pour les adapter aux contraintes du terrain. C’est le cas des cuves plates en PEHD. Elles sont faciles à manipuler, légères et d’une grande solidité. Elles ont pour avantage de réduire la hauteur de fouille à creuser. Idéal pour ceux qui n’ont qu’une mini-pelle comme engin de terrassement.

Accessoires d’une cuve d’eau de pluie enterrée

Les cuves enterrées devront obligatoirement être équipées d’un couvercle muni d’une fermeture sécurisée. On pensera également à équiper la cuve d’une crépine d’aspiration pour le pompage, d’un dispositif anti-remou (appelé également entrée tranquille), d’un siphon de trop-plein avec grille stop-rat et d’un clapet anti-retour sur l’évacuation de l’eau pluviale. La cuve pourra être munie d’une jauge de niveau d’eau (jauge pneumatique). La pré-filtration de l’eau de pluie sera indispensable en aval de la toiture. Ce filtre pourra être intégré dans la cuve ou enterré à proximité de la cuve.

L’avis du professionnel

Pour choisir une cuve de récupération d’eau de pluie, il est préférable de s’adresser à un professionnel spécialisé. Pour enterrer la cuve, l’intervention d’un terrassier sera plus que nécessaire. Il garantira notamment l’installation (garantie décennale obligatoire) et il mettra tout en œuvre pour assurer un SAV irréprochable. Pour une installation à usage domestique, nous avons une préférence pour la cuve en PEHD qui est légère et résistante. La cuve plate est un très bon choix si l’accès est difficile. Elle pourra en outre être livrée directement par transporteur (semi-remorque).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :