Installer un arrosage intégré et automatique

   Choisir d’installer un système d’arrosage automatisé ou d’arrosage intégré pour un espace vert peut s’avérer très utile pour répondre aux contraintes d’entretien. Une étude préliminaire est cependant indispensable avant de se lancer. En effet, il est important de bien penser le projet en répertoriant les différents besoins en eau de l’espace vert ou du jardin. De même que les sources d’eau potentielles et d’analyser la faisabilité financière. Est-ce que l’arrosage intégré est intéressante pour cet espace vert ? Quelles sont mes contraintes (organisation, personnels, nature du sol et donc techniques, fréquence d’entretien, budget alloué) ? Aurais-je assez d’eau pour pouvoir couvrir les besoins des plantes ou de la pelouse ?

Telles sont les questions auxquelles, il faudra répondre avant de lancer les travaux. Nous proposons de réaliser ici un dossier technique par étapes. Après cette présentation rapide, nous développerons les méthodes de calcul pour dimensionner le système d’arrosage. Nous détaillerons ensuite les équipements et accessoires utiles ainsi que certaines innovations, car il y a en a !

L’arrosage intégré et automatique

Arroseur automatisé de jardin enterré GardenaL’arrosage intégré est composé d’un réseau de tuyaux enterrés et ponctués par des arroseurs escamotables également enterrés. A l’ouverture de l’alimentation en eau, la pression d’eau dans les tuyaux provoque l’ouverture des arroseurs.
L’automatisme est lui composé d’un ou plusieurs regards enterrés comprenant des électrovannes commandées par le programmateur. Ces électrovannes s’ouvrent suivant la demande pour laisser passer l’eau dans les tuyaux.

Avantage des électrovannes

Chaque électrovanne est dédiée à un secteur d’arrosage. Ainsi fait, on pourra arroser secteur après secteur si le débit d’eau en entrée n’est pas suffisant pour tout arroser en même temps. On pourra également dédier un secteur d’arrosage (et donc une électrovanne) à un secteur d’arrosage ne demandant pas un arrosage régulier ou plus différé dans le temps.

Turbines et tuyères d’arrosage

Pour compliquer le tout, on a différents types d’arroseurs qui doivent correspondre à des portées d’eau. Pour des petites surfaces de 2 à 5 mètres, on choisira des tuyères.
Afin d’arroser une plus grande surface de 5 à 15 mètres de portée, on choisira donc des turbines qui sont généralement escamotables et rotatives. Le diamètre de portée de l’arrosage peut être réglé.

Programmateur d’arrosage automatique

 

L’eau pour l’arrosage automatique

Les quantités d’eau pour arrosage un espace vert sont parfois très importantes. Pour un espace public, le système d’arrosage devra être peuvent raccordé au réseau d’eau communal. Pour un jardin individuel ou un parc privatif, la source d’eau pourra par contre être un puits ou un forage, une rivière, un étang ou bien le réseau d’eau public. On peut également utiliser l’eau d’un récupérateur d’eau de pluie à condition de ne pas arroser une pelouse qui demande une grande quantité d’eau. Dans tous les cas où le réseau d’eau public n’est pas utilisé, il faudra prévoir l’installation d’une pompe d’arrosage.

 

Bibliothèque :
L’arrosage automatique aux Editions Eyrolles

Sites utiles :
https://www.aujardin.info/fiches/arro-faq-debit-pression-arrosage.php

https://www.rainbird.fr/conception-dun-arrosage-automatique

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *