Vers une nouvelle directive eau potable

La Commission européenne souhaite réviser la directive sur l’eau potable de 1998 dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’eau potable, faciliter son accès et mieux informer les consommateurs et utilisateurs des réseaux d’eau.

Révision de la directive sur l’eau potable

Cette volonté fait suite à la campagne citoyenne de 2013 « Right2Water », pétition qui avait recueilli 1,6 million de signatures. Elle avait débouché sur une forte volonté de faire du droit à l’eau et à l’assainissement un « droit humain ». Cette initiative citoyenne pourrait être la première de ce type à déboucher sur un résultat législatif.

« Les citoyens se sont, par l’intermédiaire de l’initiative citoyenne européenne, très clairement exprimés en faveur de mesures leur garantissant un accès à une eau potable saine, a indiqué Frans Timmermans, vice-président de l’exécutif européen. Nous avons entendu et pris en compte leur demande et procédé à une analyse détaillée de la législation existante. Nous proposons dès lors de moderniser la législation de l’Union en la matière, afin d’améliorer la qualité de l’eau potable et de permettre à davantage de citoyens d’y accéder, là où le besoin s’en fait le plus sentir. Ensemble, nous pouvons et nous devons protéger la santé de nos citoyens et leur garantir la sécurité de l’eau qu’ils consomment ».

Favoriser l’accès à l’eau potable

Comme l’a rappelé le vice-président de l’exécutif européen Frans Timmermans, 23 millions d’habitants de l’Union Européenne ne sont pas raccordés à un réseau de distribution d’eau potable. Ce qui laisse sous-entendre que ces habitants ne bénéficient pas de la garantie permanente à l’accès d’une eau potable de qualité, comportant une surveillance régulière de son état.

La nouvelle directive imposerait donc aux Etats d’améliorer l’accès à l’eau potable pour tous les citoyens, notamment pour les groupes vulnérables et marginalisés. Les lieux publics y compris les administrations et bâtiments publics sont donc visés en favorisant l’installation d’équipements permettant l’accès à l’eau potable. Les infrastructures de distribution enterrées devront également être développées de manière à ce que chaque habitation soit raccordée au réseau, quel que soit les difficultés d’accès.

Améliorer la qualité de l’eau

La Commission propose d’ajouter 18 nouveaux paramètres à la liste de critères existants à analyser Ces paramètres font l’objet de toutes la attentions dans notre environnement et notre consommation quotidienne : C’est le cas des bactéries Legionella, de sous-produits de la désinfection tels que les chlorates et de certains perturbateurs endocriniens (Beta-estradiol, Nonylphenol, Bisphenol A). Ces ajouts tiennent compte des connaissances scientifiques les plus récentes et des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé.

Mieux informer les consommateurs

Bien que les citoyens s’acquittent du droit à l’accès à l’eau, ils sont assez mal informés concernant la qualité de l’eau qu’ils boivent. Et lorsque l’information existe, il faut parfois aller la chercher à la mairie où l’affichage n’est pas souvent des plus visibles et compréhensibles de tous. Des campagnes d’information seront donc lancées pour combler ses lacunes.

En outre, la nouvelle législation offrira au public un accès plus facile et plus convivial, notamment via internet, à des informations relatives à la qualité et à la fourniture d’eau potable dans leur habitation. L’objectif étant d’améliorer leur confiance dans l’eau du robinet.

Encourager la consommation d’eau du robinet

Tout en s’assurant que l’eau potable distribuée est de qualité irréprochable, la Commission encourager la consommation d’eau du robinet, jugée peu coûteuse et plus respectueuse de l’environnement que l’eau en bouteille. Selon le commissaire à l’Environnement Karmenu Vella « il est indispensable que les consommateurs aient confiance en l’eau de robinet ». Les économies à réaliser sont aussi importantes : avec un prix moyen de 0.02 centimes d’euros par litre, on espère plus de 600 millions d’euros par an d’économie pour les ménages européens, sans compter la diminution de l’empreinte carbone face à l’achat et au recyclage des bouteilles plastiques, véritable fléau des temps modernes.

Directive sur l’eau potable [PDF Anglais]
Directive sur l’eau potable [PDF Français]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :