Choisir un tuyau d’arrosage

Arroser le jardin avec un tuyau d'arrosage

Le tuyau d’arrosage est le premier matériel que l’on choisi pour arroser son jardin. Pour un espace vert ou un jardin privatif, le choix d’un bon tuyau est déterminant pour l’efficacité de la tâche. L’eau doit pouvoir arriver en bout de ligne avec un débit et une pression suffisantes. Avant toute chose, il faut déterminer ses besoins. Ce qui va ensuite conditionner la qualité, le diamètre et la longueur du tuyau pour bien choisir.

La résistance du tuyau d’arrosage

Aujourd’hui, la plupart des tuyaux d’arrosage comporte une succession de couches. Plus le nombre de couche est important, plus le tuyau résistera aux agressions extérieures :écrasement, fortes températures, gel, exposition au soleil (UV)… Plus important encore, il doit résister à la pression et aux coups de bélier (fermeture brusque du robinet provoquant une grande variation de pression).

Certaines technologies confèrent au tuyau un effet anti-vrillage grâce notamment à une couche appelée « maille tricotée ». En revanche, une autre couche intermédiaire en fils de polyester permet d’augmenter la résistance à la pression qui peut être très importante (au-delà de 5 bars) en cas de coupure brusque d’alimentation (coup de bélier).

Diamètre d’un tuyau d’arrosage ?

Il existe différents diamètre de tuyau d’arrosage : 15, 19, 25 mm. Schématiquement, plus le tuyau est long, moins vous aurez de débit en bout de ligne. C’est pour cette simple raison que si vous avez besoin d’une longueur de tuyau de 100m de long, mieux vaut donc prévoir un diamètre de tuyau d’arrosage important (25 mm). Pour les longueurs de 30 m, un diamètre de 19 mm peut suffire. Pour une longueur moins grande, un diamètre de 15 mm est conseillé. Vous aurez ainsi une pression équivalente à celle de la sortie du robinet.

Débit et pression de l’eau dans un tuyau

La perte de pression est :
proportionnelle à la longueur du tuyau et au carré du débit (si on double le débit, on multiplie par quatre les pertes de charge) ;
Elle varie également en fonction du dénivelé : on perd un bar tous les 10 m de dénivelé vers le haut, on gagne un bar tous les 10 m vers le bas.

Mesurez votre débit en sortie de robinet. Soit vous utilisez un débit-mètre, soit vous prenez un seau et un chronomètre. Un débit est exprimé en m3/h ou en Litre/sec.

Débit

Qualité d’un tuyau d’arrosage

Choisir un bon tuyau d'arrosageAujourd’hui, la plupart des tuyaux d’arrosage comporte une succession de couches. Plus le nombre de couche est important, plus le tuyau résistera aux agressions extérieures : écrasement, fortes températures, gel, exposition au soleil (UV)…

Plus important encore, il doit résister à la pression et aux coups de bélier (fermeture brusque du robinet provoquant une grande variation de pression).

Certaines technologies confèrent au tuyau un effet anti-vrillage grâce notamment à une couche appelée « maille tricotée ». En revanche, une autre couche intermédiaire en fils de polyester permet d’augmenter la résistance à la pression qui peut être très importante (au-delà de 5 bars) en cas de coupure brusque d’alimentation (coup de bélier).

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :