Réserve incendie

Les réserve incendie

La circulaire ministérielle de 1951 impose à tous bâtiments la mise à disposition d’un minimum de 120 mètres cubes d’eau pour les services départementaux d’incendie et de secours. Si ces habitations se trouvent éloignées du réseau d’adduction d’eau potable, ils devront s’équiper d’un point d’eau artificiel à proximité du bâtiment et accessibles par les pompiers. Ce point d’eau peut être un bassin ouvert artificiel ou non (mare, rivière, étang), ou une source, un puit.
Ces réserves incendies peuvent également être des citernes souples ou des cuves rigides. Les collectivités locales sont désormais dans l’obligation de contraindre les particuliers comme les entreprises à cette mise aux normes et seules les SDIS sont habilités à valider ces équipements. En fonction de la solution retenue il est nécessaire de contacter les entreprises compétentes.